Forum d'aide à l'héraldique et de partage de la passion des armoiries.


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Des fléaux et un cerf sur un couvert

Partagez

anikopol
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 26/04/2015

Des fléaux et un cerf sur un couvert

Message par anikopol le Dim 17 Avr 2016 - 18:13

Bonjour amis héraldistes,

Voici de (ou deux...) nouvelles armoiries d'alliance que je soumets à votre sagacité. Celles-ci figurent, comme vous pouvez le voir, sur un couvert en argent du XVIIIe s. Le lieu de fabrication de ce couvert, même s'il est connu, n'est pas nécessairement un indice pertinent puisque il s'agit de Paris (vers 1780), et que nombreux étaient les provinciaux voire étrangers qui faisaient faire leur orfèvrerie "à la capitale", dont les artisans étaient renommés, à raison à mon avis !  Smile



Mon blasonnement est le suivant :
D’azur aux fléaux entrecroisés (ou en sautoir) et au chef d'or, et d'azur au cerf passant d'argent.


Merci de votre aide !

Brinjo
Héraut d'armes
Héraut d'armes

Nombre de messages : 1115
Date d'inscription : 22/03/2013

Re: Des fléaux et un cerf sur un couvert

Message par Brinjo le Dim 17 Avr 2016 - 18:42

@anikopol a écrit:

Mon blasonnement est le suivant :
D’azur aux fléaux entrecroisés (ou en sautoir) et au chef d'or, et d'azur au cerf passant d'argent.
entrecroisé n'est pas un terme héraldique défini : voir enlacé, entrelacé, entravaillé, entretenu, traversé... mais aucun ne correspond à l'image qui est tout simplement un "passé en sautoir"
avatar
Baron
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 374
Localisation : comté de Provence
Date d'inscription : 27/09/2009

Re: Des fléaux et un cerf sur un couvert

Message par Baron le Dim 17 Avr 2016 - 21:38

Pas des fléaux, mais des lances brisées.

Famille de la Faige : D'azur, à deux lances brisées d'or, retombantes à leur extrémité, posées en sautoir ; au chef d'or.


En 1754; Jean de la Faige de Cheylane épousait Marie Marguerite Léonarde Bonaventure de Froissard de Broissia, dont la famille porte : d'azur, au cerf d'or.
avatar
Levyryl
Maréchal d'armes
Maréchal d'armes

Nombre de messages : 5759
Localisation : 80300 ALBERT
Date d'inscription : 23/01/2010

Re: Des fléaux et un cerf sur un couvert

Message par Levyryl le Dim 17 Avr 2016 - 23:35

@anikopol a écrit:Bonjour amis héraldistes,

Voici de (ou deux...) nouvelles armoiries d'alliance que je soumets à votre sagacité. Celles-ci figurent, comme vous pouvez le voir, sur un couvert en argent du XVIIIe s. Le lieu de fabrication de ce couvert, même s'il est connu, n'est pas nécessairement un indice pertinent puisque il s'agit de Paris (vers 1780), et que nombreux étaient les provinciaux voir étrangers qui faisaient faire leur orfèvrerie "à la capitale", dont les artisans étaient renommés, à raison à mon avis !  Smile

Je me suis permis de corriger. Il faut écrire : voirE étrangers. Voire n'a rien à voir avec le verbe voir, c'est un mot invariable (préposition voire adverbe, je vous laisse en juger.....c'est à voir).

anikopol
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 26/04/2015

Re: Des fléaux et un cerf sur un couvert

Message par anikopol le Lun 18 Avr 2016 - 0:50

Levyryl, on peut voire, pardon voir qu'aucune faute d'orthographe vous échappe Smile

Merci Brinjo pour cette correction : toujours fidèle au poste.

Très belle découverte Baron, je vous en remercie sincèrement.
Chose amusante : quelques recherches menées sur la base de vos renseignement me mèment vers deux blasons de famille de La Fage :
"La Fage (de) Auvergne - D'argent à deux lances éclatées de gueules passées en sautoir sur lesquelles broche un chevron de sable acc en chef de deux palmes de sinople
La Fage (de) Auvergne - Preuves de nob. faites pour la Grande Écurie - D'azur à deux lances d'or passées en sautoir ferrées d'argent virolées de gueules tant en haut qu'en bas l'extrémité supérieure de chaque lance brisée et recourbée au dehors en forme de chevron au chef d'or"
http://www.euraldic.com/lasu/bl/bl_l_af.html

Vu les similitudes (lances en sautoir brisée, ce qui ne doit pas être un meuble très courant, on peut penser que ces deux familles auvergnates sont cousines et qu'il s'agit là de brisures (sans mauvais jeu de mot). Mais je n'ai pour l'instant pas une vision suffisamment précise de leur arbre pour le confirmer formellement.

Merci encore et à bientôt pour d'autres identifications !
avatar
Ssire
Maréchal d'armes
Maréchal d'armes

Nombre de messages : 2622
Localisation : F74
Date d'inscription : 24/03/2013

Re: Des fléaux et un cerf sur un couvert

Message par Ssire le Lun 18 Avr 2016 - 7:42

@anikopol a écrit:...
Vu les similitudes (lances en sautoir brisée, ce qui ne doit pas être un meuble très courant, on peut penser que ces deux familles auvergnates sont cousines et qu'il s'agit là de brisures (sans mauvais jeu de mots).
Sans mauvais jeu de mots ? Pas si mauvais ! j'ai bien envie de l'exploiter, avec votre permission.... Peut-être pour une cuillère à des cerfs ? lol!

Ainsi peut-on créer les armes imaginaires de Siegfried (dans la tétralogie de Wagner) descendant quelque peu bâtard de Wotan brisant Gungnir (la lance de Wotan) avec Nothung (l'épée de Siegfried)...
Donc la lance en bande, la pointe brisée en barre (brisure de bâtard, ça va de soi...)
avatar
Gonsans
Maréchal d'armes
Maréchal d'armes

Nombre de messages : 3790
Date d'inscription : 30/01/2012

Re: Des fléaux et un cerf sur un couvert

Message par Gonsans le Lun 18 Avr 2016 - 8:45

Bravo Baron !
Et nous sommes encore en Franche-Comté avec les Froissard de Broissia.

anikopol
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 26/04/2015

Re: Des fléaux et un cerf sur un couvert

Message par anikopol le Lun 18 Avr 2016 - 22:15

Comment Ssire, vous prétendriez que "mon" Jean de la Faige de Cheylane descendrait d'un batard ? Smile
Plaisanterie mise à part, je trouve étrange de choisir des lances brisées pour meuble : par certains côtés, je trouve que cela peut dégager une image négative. Je me demande (mais il s'agit évidemment d'une pure supposition) si un ancêtre de la famille n'avait pas pour meuble des lances entières, et si cette "cassure" n'est pas effectivement une brisure, un cadet voir un bâtard ?
avatar
Levyryl
Maréchal d'armes
Maréchal d'armes

Nombre de messages : 5759
Localisation : 80300 ALBERT
Date d'inscription : 23/01/2010

Re: Des fléaux et un cerf sur un couvert

Message par Levyryl le Lun 18 Avr 2016 - 23:09

"Briser des lances" en joute ou en tournoi était la grande manifestation des nobles chevaliers. De là, par extension au sens figuré, l'expression "briser des lances" = polémiquer, échanger vivement des arguments en joutes orales....Les lances brisées ne sont donc peut-être pas des brisures héraldiques, mais la revendication d'une chevalerie ancienne et batailleuse, d'une noblesse d'armes, voire le rappel d'une distinction ou d'une participation honorable en lice ou d'un affrontement mémorable.

Contenu sponsorisé

Re: Des fléaux et un cerf sur un couvert

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 22 Juil 2017 - 4:43